Jeudi 13 juin

Saint  Antoine de Padoue,

Prêtre et Docteur de l’Eglise

Blanc

Né à Lisbonne, Fernand fut d’abord chanoine régulier à Coïmbre. Il prit le nom d’Antoine quand il entra chez les Franciscains. D’abord retiré dans la solitude, il se voua ensuite à la prédication. Grâce à ses dons d’orateur et à la connaissance de l’Ecriture, son ministère fut fécond et justifie son titre de ‘’docteur évangélique’’.

Antienne d’ouverture

Les sages brilleront comme la splendeur du firmament, et ceux qui sont des maîtres de justice pour la multitude resplendiront comme des étoiles, dans les siècles des siècles.

Prière d’ouverture

Dieu éternel et tout-puissant, tu as voulu que ton peuple trouve en saint Antoine de Padoue un grand prédicateur de l’Évangile et un défenseur des pauvres; permets qu’avec son aide, et fidèles à ses leçons de vie chrétienne, nous ressentions dans toutes nos épreuves le bienfait de ton secours. Par Jésus Christ.

1ère lecture : 1R 18, 41-46

En ces jours-là, le prophète Élie dit au roi Acab : « Monte, tu peux maintenant manger et boire, car j’entends le grondement de la pluie.»  Acab monta pour aller manger et boire. Élie, de son côté, monta sur le sommet du Carmel, il se courba vers la terre et mit son visage entre ses genoux. Il dit à son  serviteur : « Monte, et regarde du côté de la mer. » Le serviteur monta, regarda et dit : « Il n’y a rien. » Sept fois de suite, Élie lui dit : « Retourne. » La septième fois, le serviteur annonça: « Voilà un nuage qui monte de la mer, gros comme le poing. » Alors Élie dit au serviteur: « Va dire au roi Acab :  “Attelle ton char et descends de la montagne, avant d’être arrêté par la pluie.”» Peu à peu, le ciel s’obscurcit de nuages, poussés par le vent, et il tomba une grosse pluie. Acab monta sur son char et partit pour la ville de Yizréel.     La main du Seigneur s’empara du prophète; Élie retroussa son  vêtement et courut en avant d’Acab jusqu’à l’entrée de la ville de Yizréel.

Psaume : 64 (65), 10abcd, 10e-11, 12-13

R/ Il est beau de te louer, Dieu, dans Sion.

Tu visites la terre et tu l’abreuves, tu la combles de richesses ; les ruisseaux de Dieu regorgent  ‘eau: tu prépares les moissons.

Ainsi, tu prépares la terre, tu arroses les sillons ; tu aplanis le sol, tu le détrempes sous les pluies, tu bénis les semailles.

Tu couronnes une année de bienfaits ; sur ton passage, ruisselle l’abondance. Au désert, les pâturages ruissellent, les collines débordent d’allégresse.

Acclamation

Alléluia. Alléluia ! Je vous donne un commandement nouveau, dit le Seigneur : « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. » Alléluia ! (cf. Jn 13, 34)

Évangile : Mt 5, 20-26

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Je vous le dis : Si votre justice ne surpasse pas celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux. Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens : Tu ne commettras pas de meurtre, et si quelqu’un commet un meurtre, il devra passer en jugement.  Eh bien ! moi, je vous dis : Tout homme qui se met en colère contre son frère devra passer en jugement. Si quelqu’un insulte son frère, il devra passer devant le tribunal. Si quelqu’un le traite de fou, il sera passible de la géhenne de feu. Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel, si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande, là, devant l’autel, va d’abord te réconcilier avec ton frère, et ensuite viens présenter ton offrande. Mets-toi vite d’accord  avec ton adversaire pendant que tu es en chemin avec lui, pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge, le juge au garde, et qu’on ne te jette en prison. Amen, je te le dis: tu n’en sortiras pas avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »

Prière sur les offrandes

Que ton Esprit Saint, Seigneur notre Dieu, nous donne dans cette eucharistie la lumière de la foi qui éclairait saint Antoine de Padoue quand il s’employait à faire connaître ta gloire. Par Jésus.

Antienne de la communion

Nous proclamons un Messie crucifié, le Christ, puissance de Dieu et sagesse de Dieu.      

Prière après la communion

Déjà réconfortés par le pain du ciel, nous t’adressons, Seigneur, cette humble prière : en suivant les leçons de saint Antoine de Padoue, que nous demeurions dans l’action de grâce pour les dons que nous avons reçus. Par Jésus.

Méditation

La « justice » des scribes et des pharisiens concernait le respect de la Loi juive : ‘’ Faites ceci, ne faites pas cela’’. Mais Jésus demande à ses disciples de pratiquer une justice qui non seulement va plus loin, mais est différente à savoir : ‘Aimer Dieu et son prochain comme soi meme en manifestant cet amour de toutes les manières possibles. Jésus prend au sérieux ce commandement d’amour qu’il place avant « l’offrande » en invitant d’abord à se réconcilier avec l’autre. Une invitation pour nous en ce jour non seulement à aimer, mais à avoir des pensées aimantes. L’Esprit nous appelle à changer ; à devenir une personne plus attentionnée, plus aimable et plus clémente et plus juste.

Thursday 13 june

Saint Antony of Padua

(1195 – 1231)

White

Saint Antony was first of all an Augustinian monk, and later a Franciscan. Illness prevented him going to Africa to preach. His sermons are full of gentleness, but he reproved the wicked with fearless severity – especially backsliding clergy and the oppressors of the weak.

Entrance Antiphon: Cf. Sir 15: 5   

In the midst of the Church he opened his mouth, and the Lord filled him with the spirit of wisdom and understanding and clothed him in a robe of glory.

Collect

Almighty ever-living God, who gave Saint Anthony of Padua to your people as an outstanding preacher and an intercessor in their need, grant that, with his assistance, as we follow the teachings of the Christian life, we may know your help in every trial. Through our Lord Jesus Christ, your Son, who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, one God, for ever and ever.

First reading : 1 Kings 18:41-46

Elijah said to Ahab, ‘Go back, eat and drink; for I hear the sound of rain.’ While Ahab went back to eat and drink, Elijah climbed to the top of Carmel and bowed down to the earth, putting his face between his knees. ‘Now go up,’ he told his servant ‘and look out to the sea.’ He went up and looked. ‘There is nothing at all’ he said. ‘Go back seven times’ Elijah said. The seventh time, the servant said, ‘Now there is a cloud, small as a man’s hand, rising from the sea.’ Elijah said, ‘Go and say to Ahab, “Harness the chariot and go down before the rain stops you.”’ And with that the sky grew dark with cloud and storm, and rain fell in torrents. Ahab mounted his chariot and made for Jezreel. The hand of the Lord was on Elijah, and tucking up his cloak he ran in front of Ahab as far as the outskirts of Jezreel.

Responsorial Psalm : Psalm 64:10-13

R/  To you our praise is due in Zion, O God.

You care for the earth, give it water, you fill it with riches. Your river in heaven brims over to provide its grain.

And thus you provide for the earth; you drench its furrows; you level it, soften it with showers; you bless its growth.

You crown the year with your goodness. Abundance flows in your steps, in the pastures of the wilderness it flows. The hills are girded with joy.

Gospel Acclamation : cf.1Th2:13

Alleluia, alleluia! Accept God’s message for what it really is: God’s message, and not some human thinking. Alleluia!

Gospel : Matthew 5:20-26

Jesus said to his disciples, If your virtue goes no deeper than that of the Scribes and Pharisees, you will never get into the kingdom of heaven. ‘You have learnt how it was said to our ancestors: You must not kill; and if anyone does kill he must answer for it before the court. But I say this to you: anyone who is angry with his brother will answer for it before the court; if a man calls his brother “Fool” he will answer for it before the Sanhedrin; and if a man calls him “Renegade” he will answer for it in hell fire. So then, if you are bringing your offering to the altar and there remember that your brother has something against you, leave your offering there before the altar, go and be reconciled with your brother first, and then come back and present your offering. Come to terms with your opponent in good time while you are still on the way to the court with him, or he may hand you over to the judge and the judge to the officer, and you will be thrown into prison. I tell you solemnly, you will not get out till you have paid the last penny.’

Prayer over the Offerings              

May the sacrifice which we gladly present on the feast day of Saint Antony of Padua, be pleasing to you, O God, for, taught by him, we, too, give ourselves entirely to you in praise. Through Christ our Lord.

Communion Antiphon: Cf. Lk 12: 42           

Behold a faithful and prudent steward to give them their allowance of food at the proper time.

Prayer after Communion              

Through Christ the teacher, O Lord, instruct those you feed with Christ, the living Bread, that on the feast day of Saint Antony of Padua, they may learn your truth and express it in works of charity. Through Christ our Lord.

Meditation

Jesus is warning Christians to deviate from the fake life of those who hide under religious garb and are not close to purity. The righteousness required of us is to avoid anger against our neighbour. The law says, “thou shall not kill”, but anger against one’s neighbour, which is a prelude to murder, negates the show of love expected of a true Christian. Our emotions can be acknowledged but not translated to rage or killing. We need to reconcile with our neighbours to avoid being judged. Above all, we must reconcile with God.

Mercredi 12 juin

Saint GUY

VERT

Il était un seigneur de condition très modeste, mais très hospitalier. Devenu franciscain en 1211, il se retira dans une grotte près de Cortone et prêcha la pénitence aux populations voisines.

Antienne  d’ouverture : Ps 26, 1

Le Seigneur est ma lumière et mon salut, qui pourrais-je craindre? Le Seigneur est le rempart de ma vie, devant qui tremblerais-je ?

Prière  d’ouverture

Seigneur, source de tout bien, réponds sans te lasser à notre appel: inspire-nous ce qui est juste, aide-nous à l’accomplir. Par Jésus.

1ère lecture : 1 R 18, 20-39

En ces jours-là, le roi Acab convoqua tout Israël et réunit les prophètes de Baal sur le mont Carmel. Élie se présenta devant la foule et dit : « Combien de temps allez-vous danser pour l’un et pour  l’autre ? Si c’est le Seigneur qui est Dieu, suivez le Seigneur ; si c’est Baal, suivez Baal.» Et la foule ne répondit mot. Élie continua: « Moi, je suis le seul qui reste des prophètes du Seigneur, tandis que les prophètes de Baal sont quatre cent cinquante. Amenez-nous deux jeunes taureaux ; qu’ils en choisissent un, qu’ils le dépècent et le placent sur le bûcher, mais qu’ils n’y mettent pas le feu. Moi, je préparerai l’autre taureau, je le placerai sur le bûcher, mais je n’y mettrai pas le feu. Vous invoquerez le nom de votre dieu, et moi, j’invoquerai le nom du Seigneur: le dieu qui répondra par le feu, c’est lui qui est Dieu. » La foule répondit : « C’est d’accord. » Élie dit alors aux prophètes de Baal : Choisissez votre taureau et commencez, car vous êtes les plus nombreux. Invoquez le nom de votre dieu, mais ne mettez pas le feu. » Ils prirent le taureau et le préparèrent, et ils invoquèrent le nom de Baal depuis le matin jusqu’au milieu du jour, en disant: « ô Baal, réponds-nous ! » Mais il n’y eut ni voix ni  réponse ; et ils dansaient devant l’autel qu’ils avaient dressé. Au milieu du jour, Élie se moqua d’eux en disant : « Criez plus fort, puisque c’est un dieu : il a des soucis ou des affaires, ou bien il est en voyage ; il dort peut-être, mais il va se réveiller ! » Ils crièrent donc plus fort et, selon leur coutume, ils se tailladèrent jusqu’au sang avec des épées et des lances. Dans l’après-midi, ils se livrèrent à des transes  prophétiques jusqu’à l’heure du sacrifice du soir, mais il n’y eut ni voix, ni réponse, ni le moindre signe. Alors Élie dit à la foule : « Approchez. » Et toute la foule s’approcha de lui. Il releva l’autel du Seigneur, qui  avait été démoli. Il prit douze pierres, selon le nombre des tribus des fils de Jacob à qui le Seigneur avait dit : « Ton nom sera Israël. » Avec ces pierres il érigea un autel au Seigneur. Il creusa autour de l’autel une rigole d’une capacité d’environ trente litres. Il disposa le bois, dépeça le taureau et le plaça sur le bûcher. Puis il dit : « Emplissez d’eau quatre cruches, et versez-les sur la victime et sur le bois.» Et l’on fit ainsi. Il dit : « Une deuxième fois ! » Et l’on recommença. Il dit : « Une troisième fois ! » Et l’on recommença encore. L’eau ruissela autour de l’autel, et la rigole elle-même fut remplie d’eau. À l’heure du sacrifice du soir, Élie le prophète s’avança et dit : « Seigneur, Dieu d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, on saura aujourd’hui que tu es Dieu en Israël, que je suis ton serviteur, et que j’ai accompli toutes ces choses sur ton ordre. Réponds-moi, Seigneur, réponds-moi, pour que tout ce peuple sache que c’est toi, Seigneur, qui es Dieu, et qui as retourné leur cœur ! » Alors le feu du Seigneur tomba, il dévora la victime et le bois, les pierres et la poussière, et l’eau qui était dans la rigole. Tout le peuple  en fut témoin; les gens tombèrent face contre terre et dirent : « C’est le Seigneur qui est Dieu ! C’est le Seigneur qui est Dieu ! »

Psaume : 15 (16), 1-3ac.4-5.8-9a.11

R/ Garde-moi, mon Dieu, j’ai fait de toi mon refuge.

Garde-moi, mon Dieu :  j’ai fait de toi mon refuge. J’ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu ! Je n’ai pas d’autre bonheur que toi. » 

Toutes les idoles du pays, ne cessent d’étendre leurs ravages, Je n’irai pas leur offrir le sang des sacrifices ; leur nom ne viendra pas sur mes lèvres !

Seigneur, mon partage et ma coupe: de toi dépend mon sort. Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ; il est à ma droite : je suis inébranlable.

Tu ne peux m’abandonner à la mort. Tu m’apprends le chemin de la vie : devant ta face,  débordement de joie+3! À ta droite, éternité de délices!

Acclamation

Alléluia. Alléluia! Fais-moi connaître ta route, mon Dieu ; dirige-moi par ta vérité. Alléluia! (cf. Ps 24, 4b.5a)

Évangile : Mt 5, 17-19

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples :  « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. Amen, je vous le dis : Avant que le ciel et la terre disparaissent, pas un seul iota, pas un seul trait ne disparaîtra de la Loi jusqu’à ce que tout se réalise. Donc, celui qui rejettera un seul de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire ainsi, sera déclaré le plus petit dans le royaume des Cieux. Mais celui qui les observera et les enseignera, celui-là sera déclaré grand dans le royaume des Cieux. »

Prière  sur  les  offrandes

Seigneur notre Dieu, nous voulons te servir ; regarde notre offrande : qu’elle soit agréable à tes yeux, et nous obtienne un accroissement de charité. Par Jésus.

Antienne  de  communion : 1Jn 4, 16

Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

Prière  après  la  communion

Dieu qui veux notre guérison, agis en nous par cette Eucharistie : libère-nous  de  nos  penchants  mauvais, oriente notre vie vers le bien. Par Jésus

Méditation

Toute la loi et les prophètes se résument dans le ‘’nouveau commandement’’, aimer Dieu et le prochain comme soi-même. Cette Loi d’amour s’applique jusqu’aux confins de la terre et jusqu’à la fin des temps. Nul ne saurait échapper aux exigences de cette Loi et, dès lors qu’on la respecte, toutes les autres s’appliquent d’elles-mêmes. Les Pharisiens étaient souvent en colère contre Jésus parce selon eux, il enfreignait la Loi : les jours de Sabbat, il arrachait des épis de blé ; il guérissait les malades ; il touchait des lépreux. Il est donc clair pour nous que lorsque Jésus  parle de la Loi, c’est sous un aspect transformé, tel que défini dans le contexte de son enseignement : ‘’Aimer Dieu et aimer son prochain comme soi-même’’. Ne pas respecter un de ces commandements est assez mal ; apprendre à quelqu’un d’autre à le faire est terrible. Proclamons-nous un tel enseignement ou, suivant nos propres opinions, nous nous opposons à cette loi ?

Wednesday 12 june

Saint Onuphrius

(d. 400)

Green

Onuphrius lived as a hermit in the desert for seventy years. In the desert he suffered much from privation of food and drink, and also from many temptations. He spent his life praying and working until his death at the age of ninety. It was about the year 400.

Entrance Antiphon : Cf. Ps 26: 1-2

The Lord is my light and my salvation; whom shall I fear? The Lord is the stronghold of my life; whom should I dread? When those who do evil draw near, they stumble and fall.

Collect

O God, from whom all good things come, grant that we, who call on you in our need, may at your prompting, discern what is right, and by your guidance do it. Through our Lord Jesus Christ, your Son, who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, one God, for ever and ever.

First reading : 1 Kings 18:20-39

Ahab called all Israel together and assembled the prophets on Mount Carmel. Elijah stepped out in front of all the people. ‘How long’ he said ‘do you mean to hobble first on one leg then on the other? If the Lord is God, follow him; if Baal, follow him.’ But the people never said a word. Elijah then said to them, ‘I, I alone, am left as a prophet of the Lord, while the prophets of Baal are four hundred and fifty. Let two bulls be given us; let them choose one for themselves, dismember it and lay it on the wood, but not set fire to it. I in my turn will prepare the other bull, but not set fire to it. You must call on the name of your god, and I shall call on the name of mine; the god who answers with fire, is God indeed.’ The people all answered, ‘Agreed!’ Elijah then said to the prophets of Baal, ‘Choose one bull and begin, for there are more of you. Call on the name of your god but light no fire.’ They took the bull and prepared it, and from morning to midday they called on the name of Baal. ‘O Baal, answer us!’ they cried, but there was no voice, no answer, as they performed their hobbling dance round the altar they had made. Midday came, and Elijah mocked them. ‘Call louder,’ he said ‘for he is a god: he is preoccupied or he is busy, or he has gone on a journey; perhaps he is asleep and will wake up.’ So they shouted louder and gashed themselves, as their custom was, with swords and spears until the blood flowed down them. Midday passed, and they ranted on until the time the offering is presented; but there was no voice, no answer, no attention given to them. Then Elijah said to all the people, ‘Come closer to me’, and all the people came closer to him. He repaired the altar of the Lord which had been broken down. Elijah took twelve stones, corresponding to the number of the tribes of the sons of Jacob to whom the word of the Lord had come, ‘Israel shall be your name’, and built an altar in the name of the Lord. Round the altar he dug a trench of a size to hold two measures of seed. He then arranged the wood, dismembered the bull, and laid it on the wood. Then he said, ‘Fill four jars with water and pour it on the holocaust and on the wood’; this they did. He said, ‘Do it a second time’; they did it a second time. He said, ‘Do it a third time’; they did it a third time. The water flowed round the altar and the trench itself was full of water. At the time when the offering is presented, Elijah the prophet stepped forward. ‘O Lord, God of Abraham, Isaac and Israel,’ he said ‘let them know today that you are God in Israel, and that I am your servant, that I have done all these things at your command. Answer me, O Lord, answer me, so that this people may know that you, the Lord, are God and are winning back their hearts.’  Then the fire of the Lord fell and consumed the holocaust and wood and licked up the water in the trench. When all the people saw this they fell on their faces. ‘The Lord is God,’ they cried, ‘the Lord is God.’

Responsorial Psalm: Psalm 15:1-2,4-5,8,11

R/             Save me, Lord, I take refuge in you.

Preserve me, God, I take refuge in you. I say to the Lord: ‘You are my God. ’

Those who choose other gods increase their sorrows. Never will I offer their offerings of blood. Never will I take their name upon my lips.

O Lord, it is you who are my portion and cup; it is you yourself who are my prize. I keep the  Lord ever in my sight: since he is at my right hand, I shall stand firm.

You will show me the path of life, the fullness of joy in your presence, at your right hand happiness for ever.

Gospel Acclamation : Ps118:27

Alleluia, alleluia! Make me grasp the way of your precepts, and I will muse on your wonders. Alleluia!

Gospel : Matthew 5:17-19

Jesus said to his disciples, ‘Do not imagine that I have come to abolish the Law or the Prophets. I have come not to abolish but to complete them. I tell you solemnly, till heaven and earth disappear, not one dot, not one little stroke, shall disappear from the Law until its purpose is achieved. Therefore, the man who infringes even one of the least of these commandments and teaches others to do the same will be considered the least in the kingdom of heaven; but the man who keeps them and teaches them will be considered great in the kingdom of heaven.’

Prayer over the Offerings

Look kindly upon our service, O Lord, we pray, that what we offer may be an acceptable oblation to you and lead us to grow in charity. Through Christ our Lord.

Communion Antiphon : Ps 17: 3

The Lord is my rock, my fortress, and my deliverer; my God is my saving strength.

Prayer after Communion

May your healing work, O Lord, free us, we pray, from doing evil and lead us to what is right.  Through Christ our Lord.

Meditation

Today, we are presented with the affirmation of Christ to the law and the prophets. Jesus was against the attitude of the Pharisees and their holier-than-thou attitude. They create multiple laws that they do not follow. Jesus’s basic attitude toward the Jewish inheritance was positive and sympathetic, even though it included criticism of some development he judged harmful. The teaching of Jesus Christ about the law is that, even the smallest matters of the law are important and must not be relaxed.

Mardi 11 juin

Saint Barnabé,

Apotre

Rouge

Le titre d’Apôtre ne signifie pas que Joseph, surnommé Barnabé (c’est-à-dire ‘’fils d’encouragement’’), ait été l’un des Douze, mais qu’il joua un rôle capital dans la diffusion de l’Evangile. En entrant dans la communauté chrétienne, cet homme de foi a mis tous ses biens à la disposition des Apôtres.

Antienne d’ouverture : Ac 11, 24

Heureux, saint Barnabé, qui fut digne d’être compté parmi les apôtres : c’était un homme de bien, rempli de l’Esprit Saint et de foi. 

Prière  d’ouverture

Dieu qui as dit de mettre à part saint Barnabé, cet homme plein de foi et de l’Esprit Saint, pour qu’il porte aux païens le message du salut ; fais que l’Évangile du Christ, dont saint Barnabé fut l’Apôtre courageux, soit encore annoncé fidèlement en paroles et en actes. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Ac 11, 21b-26 ; 13, 1-3

En ces jours-là, à Antioche, un grand nombre de gens devinrent croyants et se tournèrent vers le Seigneur. La nouvelle parvint aux oreilles de l’Église de Jérusalem, et l’on envoya Barnabé jusqu’à Antioche. À son arrivée, voyant la grâce de Dieu à l’œuvre, il fut dans la joie. Il les exhortait tous à rester d’un cœur ferme attachés au Seigneur. C’était en effet un homme de bien, rempli d’Esprit Saint et de foi. Une foule considérable s’attacha au Seigneur. Barnabé partit alors à Tarse chercher Saul. L’ayant trouvé, il l’amena à Antioche. Pendant toute une année, ils participèrent aux assemblées de l’Église,

ils instruisirent une foule considérable. Et c’est à Antioche que, pour la première fois, les disciples reçurent le nom de « chrétiens ». Or il y avait dans l’Église qui était à Antioche des prophètes et des hommes chargés d’enseigner : Barnabé, Syméon appelé Le Noir, Lucius de Cyrène, Manahène, compagnon d’enfance d’Hérode le Tétrarque, et Saul. Un jour qu’ils célébraient le culte du Seigneur et qu’ils jeûnaient, l’Esprit Saint leur dit :

« Mettez à part pour moi Barnabé et Saul en vue de l’œuvre à laquelle je les ai appelés. » Alors, après avoir jeûné et prié, et leur avoir imposé les mains, ils les laissèrent partir.

Psaume : 4,2,3,4-5,7-8.

R/ Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage ! (Ps 4, 7b)

Quand je crie, réponds-moi, Dieu, ma justice ! Toi qui me libères dans la détresse, pitié pour moi, écoute ma prière !

Fils des hommes, jusqu’où irez-vous dans l’insulte à ma gloire, l’amour du néant et la course au mensonge ?

Sachez que le Seigneur a mis à part son fidèle, le Seigneur entend quand je crie vers lui. Mais vous, tremblez, ne péchez pas ;

réfléchissez dans le secret, faites silence.

Beaucoup demandent : « Qui nous fera voir le bonheur ? » Sur nous, Seigneur, que s’illumine ton visage ! Tu mets dans mon cœur plus de joie que toutes leurs vendanges et leurs moissons.

Acclamation

Alléluia. Alléluia. Que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien,

ils rendront gloire à votre Père. Alléluia. (Ph 2, 15d.16a)

Évangile : Mt 5, 13-16

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Vous êtes le sel de la terre.

Mais si le sel devient fade, comment lui rendre de la saveur ? Il ne vaut plus rien : on le jette dehors et il est piétiné par les gens. Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée. Et l’on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau ; on la met sur le lampadaire,

et elle brille pour tous ceux qui sont dans la maison. De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux. »

Prière  sur  les  offrandes

Par ta bénédiction, Seigneur, sanctifie nos offrandes: qu’elles nous obtiennent de ta grâce cet ardent amour qui portait saint Barnabé à transmettre aux nations païennes la lumière de l’Évangile. Par Jésus.

Antienne de la communion : Jn 15, 15

 « Je ne vous appelle plus serviteurs, dit le Seigneur, car le serviteur ignore ce que veut faire son maître. Je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître. »

Prière  après  la  communion

Après avoir reçu de toi, Seigneur, le gage de la vie éternelle, nous te supplions humblement : fais que nous saisissions un jour en plénitude le mystère que nous célébrons dans ces rites en mémoire de l’Apôtre saint Barnabé. Par Jésus.

Méditation

L’Evangile du jour met en exerge l’intégrité attendue des disciples de Jésus en tant qu’individus et en tant que membres des institutions. La société (le Royaume) que Jésus propose est construite sur la confiance qui n’a nullement besoin de recourir aux serments pour croire les uns aux autres. Lorsque nous essayons de faire attention à la façon dont nous communiquons, nous nous rendons compte que nous devons demander à Dieu de travailler sur ce qui se passe dans notre cœur. Éviter le langage qui est offensant ou nuisible est une chose, être sincère et voir ce qui se passe dans mon cœur en est une autre. Comment suis-je fidèle à la vérité avant d’être fidèle à moi-même devant Dieu?

Tuesday 11 june

Saint Barnabas,

Apostle

Red

Saint Barnabas was born in Cyprus. He accompanied Paul on his first missionary journey and later went to Cyprus with his cousin John Mark (Mark the evangelist) to preach the gospel there. He was probably martyred at Salamis in Cyprus, some time before the year 61.

Entrance Antiphon : Cf. Acts 11: 24

Blessed is this holy man, who was worthy to be numbered among the Apostles, for he was a good man, filled with the Holy Spirit and with faith.

Collect

O God, who decreed that Saint Barnabas, a man filled with faith and the Holy Spirit, should be set apart to convert the nations, grant that the Gospel of Christ, which he strenuously preached, may be faithfully proclaimed by word and by deed. Through our Lord Jesus Christ, your Son, who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, one God, for ever and ever.

First reading : Acts 11:21-26,13:1-3

A great number believed and were converted to the Lord. The Church in Jerusalem heard about this and they sent Barnabas to Antioch. There he could see for himself that God had given grace, and this pleased him, and he urged them all to remain faithful to the Lord with heartfelt devotion; for he was a good man, filled with the Holy Spirit and with faith. And a large number of people were won over to the Lord. Barnabas then left for Tarsus to look for Saul, and when he found him he brought him to Antioch. As things turned out they were to live together in that Church a whole year, instructing a large number of people. It was at Antioch that the disciples were first called ‘Christians.’ In the Church at Antioch the following were prophets and teachers: Barnabas, Simeon called Niger, and Lucius of Cyrene, Manaen, who had been brought up with Herod the tetrarch, and Saul. One day while they were offering worship to the Lord and keeping a fast, the Holy Spirit said, ‘I want Barnabas and Saul set apart for the work to which I have called them.’ So it was that after fasting and prayer they laid their hands on them and sent them off.

Responsorial Psalm : Psalm 97:1-6

R/  The Lord has shown his salvation to the nations.

Sing a new song to the Lord for he has worked wonders. His right hand and his holy arm have brought salvation.

The Lord has made known his salvation; has shown his justice to the nations. He has remembered his truth and love for the house of Israel.

All the ends of the earth have seen the salvation of our God. Shout to the Lord, all the earth, ring out your joy.

Sing psalms to the Lord with the harp with the sound of music. With trumpets and the sound of the horn acclaim the King, the Lord.

Gospel Acclamation : Ps118:18

Alleluia, alleluia! Open my eyes, O Lord, that I may consider the wonders of your law. Alleluia!

Gospel : Matthew 5:33-37

Jesus said to his disciples: ‘You have learnt how it was said to our ancestors: You must not break your oath, but must fulfil your oaths to the Lord. But I say this to you: do not swear at all, either by heaven, since that is God’s throne; or by the earth, since that is his footstool; or by Jerusalem, since that is the city of the great king. Do not swear by your own head either, since you cannot turn a single hair white or black. All you need say is “Yes” if you mean yes, “No” if you mean no; anything more than this comes from the evil one.’

Prayer over the Offerings

Sanctify with your blessing, we pray, O Lord, the offerings presented here, so that by your grace they may set us on fire with the flame of your love, by which Saint Barnabas brought the light of the Gospel to the nations. Through Christ our Lord.

Communion Antiphon : Cf. Jn 15: 15

I no longer call you slaves, because a slave does not know what his master is doing. But I have called you friends, because I have told you everything I have heard from my Father.

Prayer after Communion

As we receive the pledge of eternal life, we humbly implore you, Lord, that what we celebrate in sacramental signs on the Memorial of the blessed Apostle Barnabas we may one day behold unveiled. Through Christ our Lord.

Meditation

Again, Jesus presents us with the path to true worship and authentic righteousness. Swearing by anything negates God’s sanctity because everything in creation is from God and depends on God. Jesus Christ is God’s permanent yes, and we need to model our life to oppose hypocrisy and embrace ideal simplicity. The Ten Commandments say, “Do not take the name of God in vain or bear false witness”. This enjoins us to always speak the truth in important matters. We pray that God’s grace will lead us to speak the truth always, which will set us free.

Lundi 10 juin

Saint Landry

VERT

Il fut Évêque de Paris et fondateur de l’Hôtel-Dieu. Selon la tradition, après avoir été fonctionnaire à la chancellerie du roi Clovis II vers 640, il vendit ses meubles et même des vases sacrés en surnombre, pour secourir les pauvres lors d’une grande famine.

Antienne  d’ouverture : Ps 26, 1

Le Seigneur est ma lumière et mon salut, qui pourrais-je craindre? Le Seigneur est le rempart de ma vie, devant qui tremblerais-je ?

Prière  d’ouverture

Seigneur, source de tout bien, réponds sans te lasser à notre appel: inspire-nous ce qui est juste, aide-nous à l’accomplir. Par Jésus.

1ère lecture : 1 R 17, 7-16

En ces jours-là, sur l’ordre du prophète Élie, au bout d’un certain temps, il ne tombait plus une goutte de pluie dans tout le pays, et le torrent où buvait le prophète finit par être à sec. Alors la parole du Seigneur lui fut adressée : « Lève-toi, va à Sarepta, dans le pays de Sidon ;

tu y habiteras ; il y a là une veuve que j’ai chargée de te nourrir. »  Le prophète Élie partit pour Sarepta, et il parvint à l’entrée de la ville. Une veuve ramassait du bois ; il l’appela et lui dit : « Veux-tu me puiser, avec ta cruche, un peu d’eau pour que je boive ? » Elle alla en puiser. Il lui dit encore : « Apporte-moi aussi un morceau de pain. » Elle répondit : « Je le jure par la vie du Seigneur ton Dieu : je n’ai pas de pain. J’ai seulement, dans une jarre, une poignée de farine, et un peu d’huile dans un vase. Je ramasse deux morceaux de bois, je rentre préparer pour moi et pour mon fils ce qui nous reste. Nous le mangerons, et puis nous mourrons. » Élie lui dit alors : « N’aie pas peur, va, fais ce que tu as dit Mais d’abord cuis-moi une petite galette et apporte-la moi, ensuite tu en feras pour toi et ton fils. Car ainsi parle le Seigneur, Dieu d’Israël:

Jarre de farine point ne s’épuisera, vase d’huile point ne se videra, jusqu’au jour où le Seigneur donnera la pluie pour arroser la terre. » La femme alla faire ce qu’Élie lui avait demandé, et pendant longtemps, le prophète, elle-même et son fils eurent à manger. Et la jarre de farine ne s’épuisa pas, et le vase d’huile ne se vida pas, ainsi que le Seigneur l’avait anno cé par l’intermédiaire d’Élie.

Psaume : 120 (121)

R/ Le secours me viendra du Seigneur qui a fait le ciel et la terre. (Ps 120, 2)

Je lève les yeux vers les montagnes : d’où le secours me viendra-t-il ? Le secours me viendra du Seigneur qui a fait le ciel et la terre.

Qu’il empêche ton pied de glisser, qu’il ne dorme pas, ton gardien. Non, il ne dort pas, ne sommeille pas, le gardien d’Israël.

Le Seigneur, ton gardien, le Seigneur, ton ombrage, se tient près de toi. Le soleil, pendant le jour, ne pourra te frapper, ni la lune, durant la nuit.

Le Seigneur te gardera de tout mal, il gardera ta vie. Le Seigneur te gardera, au départ et au retour, maintenant, à jamais.

Acclamation : cf. 2 Th 2, 14

Alléluia, alléluia ! Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! Alléluia!

Evangile : Matthieu 5, 1-12

En ce temps-là, voyant les foules,

Jésus gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent de lui. Alors, ouvrant la bouche, il les enseignait. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés.

Heureux les doux, car ils recevront la terre en héritage. Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense est grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »

Prière  sur  les  offrandes

Seigneur notre Dieu, nous voulons te servir ; regarde notre offrande : qu’elle soit agréable à tes yeux, et nous obtienne un accroissement de charité. Par Jésus.

Antienne  de  communion : 1Jn 4, 16

Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

Prière  après  la  communion

Dieu qui veux notre guérison, agis en nous par cette Eucharistie : libère-nous  de  nos  penchants  mauvais, oriente notre vie vers le bien. Par Jésus

Méditation

Les Béatitudes sont une fenêtre ouverte sur l’esprit et sur le cœur de Dieu. Elles nous montrent ce qui est dans le Coeur de Jésus, ce qu’il considérait comme signes du Royaume de Dieu. Le royaume de Dieu, tel que Jésus le décrit, renverse radicalement notre façon habituelle de voir, juger et agir dans le monde avec ce qu’il renferme. C’est la capacité de regarder la vie d’une manière entièrement neuve et dans une perspective complètement inédite. Chacune de ces «béatitudes» est un idéal de vie chrétienne et une voie pour trouver Dieu proche de nous. Passer en revue notre vie en rapport aux béatituses nous aiderait à nous situer dans notre relation avec Dieu et le prochain et ainsi voir si elles ont leur place. Dieu est proche de nous dans ces moments évoqués dans les béatitudes. Que la grâce de vivre selon cette vision de la vie, qui était à la base de la vie de Jésus soit la lumière de nos pas en ce monde.

Monday 10 june

Saint Landry

Green

He was the bishop of Paris. He was consecrated in 650 and built the first major hospital in the city, dedicating it to St. Christopher. It’s today called the l’Hôtel-Dieu.

Entrance Antiphon: Cf. Ps 26: 1-2

The Lord is my light and my salvation; whom shall I fear? The Lord is the stronghold of my life; whom should I dread? When those who do evil draw near, they stumble and fall.

Collect

O God, from whom all good things come, grant that we, who call on you in our need, may at your prompting discern what is right, and by your guidance do it. Through our Lord Jesus Christ, your Son, who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, one God, for ever and ever.

First reading : 1 Kings 17:1-6

Elijah the Tishbite, of Tishbe in Gilead, said to Ahab, ‘As the Lord lives, the God of Israel whom I serve, there shall be neither dew nor rain these years except at my order.’ The word of the Lord came to him, ‘Go away from here, go eastwards, and hide yourself in the wadi Cherith which lies east of Jordan. You can drink from the stream, and I have ordered the ravens to bring you food there.’ He did as the Lord had said; he went and stayed in the wadi Cherith which lies east of Jordan. The ravens brought him bread in the morning and meat in the evening, and he quenched his thirst at the stream.

Responsorial Psalm: Psalm

120(121)

R/  Our help is in the name of the Lord, who made heaven and earth.

I lift up my eyes to the mountains; from where shall come my help? My help shall come from the Lord who made heaven and earth.

May he never allow you to stumble! Let him sleep not, your guard. No, he sleeps not nor slumbers, Israel’s guard.

The Lord is your guard and your shade; at your right side he stands. By day the sun shall not smite you nor the moon in the night.

The Lord will guard you from evil, he will guard your soul. The Lord will guard your going and coming both now and for ever.

Gospel Acclamation : cf.2Th2:14

Alleluia, alleluia! Through the Good News God called us to share the glory of our Lord Jesus Christ.  Alleluia!

Gospel : Matthew 5:1-12

Seeing the crowds, Jesus went up the hill. There he sat down and was joined by his disciples. Then he began to speak. This is what he taught them: ‘How happy are the poor in spirit; theirs is the kingdom of heaven. Happy the gentle:  they shall have the earth for their heritage. Happy those who mourn: they shall be comforted. Happy those who hunger and thirst for what is right: they shall be satisfied. Happy the merciful: they shall have mercy shown them. Happy the pure in heart: they shall see God. Happy the peacemakers: they shall be called sons of God. Happy those who are persecuted in the cause of right:  theirs is the kingdom of heaven. ‘Happy are you when people abuse you and persecute you and speak all kinds of calumny against you on my account. Rejoice and be glad, for your reward will be great in heaven: this is how they persecuted the prophets before you.’

Prayer over the Offerings              

Look kindly upon our service, O Lord, we pray, that what we offer may be an acceptable oblation to you and lead us to grow in charity. Through Christ our Lord.

Communion Antiphon: Ps 17: 3   

The Lord is my rock, my fortress, and my deliverer; my God is my saving strength.

Prayer after Communion              

May your healing work, O Lord, free us, we pray, from doing evil and lead us to what is right. Through Christ our Lord.

Meditation

In today’s world, people pursue clichés like ‘self-love’, ‘self-expression’, and ‘licentiousness’ as keys to happiness, yet end up with mental health issues, fears, insecurities, anxieties, and unhappiness. Why not try Jesus’ advice – «You are told, “You cannot be happy unless you are rich?” Jesus says, “Happy are the poor in spirit.” “Revenge is sweet?” No, Jesus says, “Happy are the patient.” To those who say: «If nature gave you carnal instincts, you ought to give them free expression; otherwise, you will become frustrated,» He says, “Happy are the clean of heart.” To those who say, “Seek to be popular and well known,” He says, “Happy are you when men revile you and persecute you and speak all manner of evil against you falsely because of Me.” To those who say, «In time of peace, prepare for war,» He says, “Happy are the peacemakers.”

Dimanche 09 juin

10ème DIMANCHE DU TEMPS

ORDINAIRE

Psautier ii

Saint Ephrem,

Diacre et Docteur de l’Eglise

VERT

Antienne  d’ouverture : Ps 26, 1

Le Seigneur est ma lumière et mon salut, qui pourrais-je craindre? Le Seigneur est le rempart de ma vie, devant qui tremblerais-je ?

Prière  d’ouverture

Seigneur, source de tout bien, réponds sans te lasser à notre appel: inspire-nous ce qui est juste, aide-nous à l’accomplir. Par Jésus.

1ère lecture : Genèse 3, 9-15

Lorsqu’Adam eut mangé du fruit de l’arbre, le Seigneur Dieu l’appela et lui dit : « Où es-tu donc ? » Il répondit : « J’ai entendu ta voix dans le jardin, j’ai pris peur parce que je suis nu, et je me suis caché. » Le Seigneur reprit : « Qui donc t’a dit que tu étais nu ?Aurais-tu mangé de l’arbre dont je t’avais interdit de manger ? » L’homme répondit : « La femme que tu m’as donnée, c’est elle qui m’a donné du fruit de l’arbre, et j’en ai mangé. » Le Seigneur Dieu dit à la femme : « Qu’as-tu fait là ? » La femme répondit : « Le serpent m’a trompée, et j’ai mangé. »

Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : « Parce que tu as fait cela, tu seras maudit parmi tous les animaux et toutes les bêtes des champs. Tu ramperas sur le ventre et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ta descendance et sa descendance : celle-ci te meurtrira la tête, et toi, tu lui meurtriras le talon. »

Psaume : 129 (130)

R/ Près du Seigneur, est l’amour ;        

près de lui, abonde le rachat. (129, 7bc)

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur, Seigneur, écoute ma voix ! O que vos oreilles soient attentives à la voix de ma supplication.

Si vous, Seigneur, marquez notre culpabilité, Seigneur, qui survivra? Mais auprès de vous se trouve le pardon : pour cela nous vous vénérons.

Mon âme attend le Seigneur. Je compte sur sa parole. Mon âme désire le Seigneur plus qu’un guetteur pour le lever du jour. (Que la sentinelle compte sur le lever du jour et Israël sur le Seigneur.)

Parce qu’avec le Seigneur il y a miséricorde et plénitude de rédemption, il rachètera en effet Israël de toute son iniquité.

2ème lecture : 2 Corinthiens 4, 13-5, 1

Frères, l’Écriture dit : J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé. Et nous aussi, qui avons le même esprit de foi, nous croyons, et c’est pourquoi nous parlons. Car, nous le savons, celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera, nous aussi, avec Jésus, et il nous placera près de lui avec vous. Et tout cela, c’est pour vous, afin que la grâce, plus largement répandue

dans un plus grand nombre, fasse abonder l’action de grâce pour la gloire de Dieu. C’est pourquoi nous ne perdons pas courage, et même si en nous l’homme extérieur va vers sa ruine, l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car notre détresse du moment présent est légère par rapport au poids vraiment incomparable de gloire éternelle qu’elle produit pour nous. Et notre regard ne s’attache pas à ce qui se voit,

mais à ce qui ne se voit pas ; ce qui se voit est provisoire, mais ce qui ne se voit pas est éternel. Nous le savons, en effet,

même si notre corps, cette tente qui est notre demeure sur la terre, est détruit, nous avons un édifice construit par Dieu,

une demeure éternelle dans les cieux

qui n’est pas l’œuvre des hommes.

Acclamation : Jn14, 23

Alléluia, alléluia !

Maintenant le prince de ce monde va être jeté dehors, dit le Seigneur; et moi, quand j’aurai été élevé de terre, je les attirerai tous à moi.. Alléluia!

Evangile : Marc 3, 20-35

En ce temps-là, Jésus revint à la maison, où de nouveau la foule se rassembla, si bien qu’il n’était même pas possible de manger. Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. » Les scribes, qui étaient descendus de Jérusalem, disaient : « Il est possédé par Béelzéboul ; c’est par le chef des démons qu’il expulse les démons. » Les appelant près de lui, Jésus leur dit en parabole : « Comment Satan peut-il expulser Satan ? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut pas tenir. Si les gens d’une même maison se divisent entre eux, ces gens ne pourront pas tenir. Si Satan s’est dressé contre lui-même, s’il est divisé, il ne peut pas tenir; c’en est fini de lui. Mais personne ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et piller ses biens, s’il ne l’a d’abord ligoté. Alors seulement il pillera sa maison Amen, je vous le dis : Tout sera pardonné aux enfants des hommes : leurs péchés et les blasphèmes qu’ils auront proférés. Mais si quelqu’un blasphème contre l’Esprit Saint, il n’aura jamais de pardon. Il est coupable d’un péché pour toujours.» Jésus parla ainsi parce qu’ils avaient dit : « Il est possédé par un esprit impur. » Alors arrivent sa mère et ses frères. Restant au-dehors, ils le font appeler. Une foule était assise autour de lui ; et on lui dit :« Voici que ta mère et tes frères sont là dehors : ils te cherchent. » Mais il leur répond : « Qui est ma mère ? qui sont mes frères ? » Et parcourant du regard ceux qui étaient assis en cercle autour de lui, il dit : « Voici ma mère et mes frères. Celui qui fait la volonté de Dieu, celui-là est pour moi un frère, une sœur, une mère. »

Prière  sur  les  offrandes

Seigneur notre Dieu, nous voulons te servir ; regarde notre offrande : qu’elle soit agréable à tes yeux, et nous obtienne un accroissement de charité. Par Jésus.

Antienne  de  communion : 1Jn 4, 16

Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui.

Prière  après  la  communion

Dieu qui veux notre guérison, agis en nous par cette Eucharistie : libère-nous  de  nos  penchants  mauvais, oriente notre vie vers le bien. Par Jésus

Méditation

La finale de l’Evangile de ce dimanche s’inscrit à l’opposé des privilèges que nous nous octroyons comme humain par des liens de sang. Nul ne peut se prévaloir d’une intimité de droit naturel avec le Seigneur. L’appartenance à la religion chrétienne ou à une race privilégiée comme l’est celle des Juifs ne confère rien. Après l’intervention des proches du Seigneur, sa mère elle-même entre en scène pour appeler Jésus. Les sentiments naturels d’une mère sont si forts que, passant outre à toute convenance vis-à-vis de ce fils dont elle connaissait l’origine, Marie cherche à faire valoir ses droits. C’est alors l’occasion pour le Seigneur de dire ce que doit être une relation vitale avec lui. Il est en train de fonder une nouvelle communauté basée non sur des liens de sang ni sur la sensibilité de la vie du village. La relation selon la naissance était dorénavant terminée, vu le rejet que les chefs du peuple lui avaient signifié. La seule relation pouvant être établie, et que le Seigneur reconnaît est celle basée sur l’écoute de la Parole et l’obéissance à la volonté de Dieu.

Sunday 09 june

10th Sunday

in Ordinary Time

Psalter: Week 2

Saint Ephraem the Deacon

Entrance Antiphon: Cf. Ps 26: 1-2    

The Lord is my light and my salvation; whom shall I fear? The Lord is the stronghold of my life; whom should I dread? When those who do evil draw near, they stumble and fall.

Collect  

O God, from whom all good things come, grant that we, who call on you in our need, may at your prompting discern what is right, and by your guidance do it. Through our Lord Jesus Christ, your Son, who lives and reigns with you in the unity of the Holy Spirit, one God, for ever and ever.

First reading: Genesis 3:9-15            

The Lord God called to the man after he had eaten of the tree. ‘Where are you?’ he asked. ‘I heard the sound of you in the garden;’ he replied ‘I was afraid because I was naked, so I hid.’ ‘Who told you that you were naked?’ he asked ‘Have you been eating of the tree I forbade you to eat?’ The man replied, ‘It was the woman you put with me; she gave me the fruit, and I ate it.’ Then the Lord God asked the woman, ‘What is this you have done?’ The woman replied, ‘The serpent tempted me and I ate.’ Then the Lord God said to the serpent, ‘Because you have done this, ‘Be accursed beyond all cattle, all wild beasts. You shall crawl on your belly and eat dust every day of your life. I will make you enemies of each other: you and the woman, your offspring and her offspring. It will crush your head and you will strike its heel.’

Responsorial Psalm: Psalm 129(130)

R/ With the Lord there is mercy and fullness of redemption.

Out of the depths I cry to you, O Lord,  Lord, hear my voice! O let your ears be attentive  to the voice of my pleading.

If you, O Lord, should mark our guilt,  Lord, who would survive? But with you is found forgiveness: for this we revere you.

My soul is waiting for the Lord. I count on his word. My soul is longing for the Lord more than watchman for daybreak. (Let the watchman count on daybreak  and Israel on the Lord.)

Because with the Lord there is mercy  and fullness of redemption, Israel indeed he will redeem from all its iniquity.

Second reading: 2 Corinthians 4:13-5:1

As we have the same spirit of faith that is mentioned in scripture – I believed, and therefore I spoke – we too believe and therefore we too speak, knowing that he who raised the Lord Jesus to life will raise us with Jesus in our turn, and put us by his side and you with us. You see, all this is for your benefit, so that the more grace is multiplied among people, the more thanksgiving there will be, to the glory of God. That is why there is no weakening on our part, and instead, though this outer man of ours may be falling into decay, the inner man is renewed day by day. Yes, the troubles which are soon over, though they weigh little, train us for the carrying of a weight of eternal glory which is out of all proportion to them. And so we have no eyes for things that are visible, but only for things that are invisible; for visible things last only for a time, and the invisible things are eternal. For we know that when the tent that we live in on earth is folded up, there is a house built by God for us, an everlasting home not made by human hands, in the heavens.

Gospel Acclamation:

Jn14:23  

Alleluia, alleluia! If anyone loves me he will keep my word, and my Father will love him, and we shall come to him. Alleluia!

Gospel: Mark 3:20-35         

Jesus went home with his disciples, and such a crowd collected that they could not even have a meal. When his relatives heard of this, they set out to take charge of him, convinced he was out of his mind. The scribes who had come down from Jerusalem were saying, ‘Beelzebul is in him’ and, ‘It is through the prince of devils that he casts devils out.’ So he called them to him and spoke to them in parables, ‘How can Satan cast out Satan? If a kingdom is divided against itself, that kingdom cannot last. And if a household is divided against itself, that household can never stand. Now if Satan has rebelled against himself and is divided, he cannot stand either – it is the end of him. But no one can make his way into a strong man’s house and burgle his property unless he has tied up the strong man first. Only then can he burgle his house.  ‘I tell you solemnly, all men’s sins will be forgiven, and all their blasphemies; but let anyone blaspheme against the Holy Spirit and he will never have forgiveness: he is guilty of an eternal sin.’ This was because they were saying, ‘An unclean spirit is in him.’  His mother and brothers now arrived and, standing outside, sent in a message asking for him. A crowd was sitting round him at the time the message was passed to him, ‘Your mother and brothers and sisters are outside asking for you.’ He replied, ‘Who are my mother and my brothers?’ And looking round at those sitting in a circle about him, he said, ‘Here are my mother and my brothers. Anyone who does the will of God, that person is my brother and sister and mother.’

Prayer over the Offerings  

Look kindly upon our service, O Lord, we pray, that what we offer may be an acceptable oblation to you and lead us to grow in charity. Through Christ our Lord.

Communion Antiphon: Ps 17: 3       

The Lord is my rock, my fortress, and my deliverer; my God is my saving strength.

Prayer after Communion  

May your healing work, O Lord, free us, we pray, from doing evil and lead us to what is right. Through Christ our Lord.

Meditation

Jesus cautions the Scribes to beware of blasphemy against the Holy Spirit, saying it is unforgivable. God’s mercy is limitless, and all sins are forgiven through the power of the Holy Spirit. Jesus breathed on his disciples, saying: ‘Receive the Holy Spirit; whoever’s sins you forgive, they are forgiven.’ The Spirit nudges us toward penance and delivers God’s mercy and forgiveness. To blaspheme against the Spirit is to deliberately refuse to acknowledge and accept the mercy of God, to reject the prompting of the Holy Spirit towards repentance and the offer of salvation, to believe that one is irredeemable by one’s self-conviction, to be impenitent till the end of time. «God never tires of forgiving us; let us never tire of asking God’s forgiveness.»